décoration savoyarde

Intérieur savoyard

À la montagne, ce sont les saisons et l’élevage qui rythment la vie quotidienne. L’artisanat en pays de Savoie se plie donc à ces contraintes et a développé au fil des siècle une richesse et une spécificité propre.

De façon générale sont représentés les éléments qui touchent au quotidien des habitants : la nature (fleurs), les bêtes sauvages et les animaux domestiques, la religion mais aussi des éléments géométriques tels que des rosaces, des rouelles (soleil tournant) et des cœurs.

Côté couleur, rien de très criard : le savoyard préfère les matériaux bruts et leurs tons naturels.

Le travail du bois

En hiver, les savoyards construisent et réparent les objets de la vie de tous les jours : meubles en bois mais aussi matériel de cuisine, outils de travail pour la ferme ou pour la confection du fromage et décoration. Les créations réalisées sont souvent sommaires et utilitaires. Quelques décorations pastorales peuvent orner les objets créés. Malgré ce côté très simple, un véritable art montagnard s’est développé.

Le bois est aussi le matériaux de base à la construction des chalets et mazots. Qu’il s’agisse des poutres extérieures, des planchers ou des tavaillons qui recouvrent le toit.

Les cloches et le cuir

Indissociables de la vie alpestre, les cloches sont avant tout utilitaires. Réalisées en acier ou en bronze et portées par les bêtes, elles sont un signe de distinction sociale chez les éleveurs. Elle font partie intégrante du cliché de l’alpage et s’entendent lors de chaque randonnée estivale. Le travail du bourrelier consiste quant à lui à concevoir des colliers pratiques et non blessants pour les bêtes qui serviront à supporter les cloches et au travail dans les champs.

Mais les cloches, c’est aussi la fonderie et notamment l’atelier Paccard mondialement célèbre.

La poterie

Couleur brique ou crème constellées de petits points, les poteries vernissées de Savoie représentent souvent des formes végétales, des animaux et des fleurs.

Habits et travail du tissu

Les femmes filent la laine et le chanvre durant l’hiver. Elles tissent, cousent, tricotent et font parfois de la dentelle que les hommes vont vendre sur les foires.

Les savoyardes s’habillent en fonction de la vallée ou elles se trouvent et de grandes différences sont visibles à seulement quelques kilomètres d’écart. Par contre on retrouve quelques éléments communs :

  • Le mouchoir (le châle) est portée par toutes. Réalisée en velours, en soie ou en laine très fine, il est frangé et peut recevoir des motifs
  • Le tablier, noué à la taille réalisé d’une seule pièce ou brodé / broché.
  • La coiffe de couleur noire et blanche qui complète chaque tenue (à base de tulle, de soie, d’organdi). Très variables quant à la forme.

Les hommes portent un costume simple fait en toile épaisse de couleur blanche, noire et brune avec :

  • Un culotte courte tenue par une ceinture en cuir
  • Des guêtre ou bas de laine
  • Une veste à boutons de cuivre, un gilet à galons
  • Un chapeau noir

Bijoux

Pour « enchaîner » la future mariée ou « ferrer l’épouse », les jeunes savoyards offraient à leur dulcinée une croix de Savoie. Présentes en différentes variétés, les croix les plus communes sont la croix plate, la croix-bâton et la croix Jeanette.

Photo : Toprural

 

Préparer au mieux votre excursion à Annecy

Pour réserver au bon prix vos vacances en Haute-Savoie (moyens de déplacement, hébergement, activités sur place...) sans y passer un temps fou, accéder aux comparateurs sélectionnés pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.

Voir les offres sélectionnées