dahut de haute-savoie

Vue d’artiste d’un dahu

Folklorisé par le tourisme, le dahu (ou dahut) est aux Alpes ce que Big Foot est à l’Himalaya : un animal mythique que tous ceux qui ont gardé une âme d’enfants aiment à rechercher. Cet animal imaginaire égaye parfois les veillées à la montagne et même si la plupart des adultes ne se font pas prendre, les enfants accrochent à fond et c’est une excellente méthode – quoique controversée – pour préparer la randonnée du lendemain.

Description d’un dahu

Sa description est variable d’un massif à l’autre mais quelques caractéristiques communes permettent d’esquisser un profil de cette bête si discrète :

  • Mammifère de petite taille (à peu près comme le bouquetin ou le chamois adulte) ;
  • Herbivore vivant en groupe dans les alpages de moyenne montagne ;
  • Pelage brun / gris, longue queue (un peu comme une queue de vache) et oreilles de chien Saint-Bernard ;
  • Et surtout, des pattes qui n’ont pas la même taille avec deux principales variantes : les dahus droitiers (les lévogyres) et les dahus gauchers (dextrogyre).

Vivant en permanence sur les flancs les plus abrupts, le dahu à les pattes côté sommet plus courtes que les pattes côté vallée. Cela lui permet de conserver un très bon équilibre. À noter aussi qu’il existe des dahus ascendants (ascentus frontalis) et descendants (descentus frontalis) qui, hélas, ne survivent pas très longtemps car leur différence de longueur de pattes les force à toujours monter ou bien toujours descendre.

Cette particularité morphologique contraint les dahus droitiers et gauchers à avancer toujours du même côté. Pour revenir à un point précédent de son parcours, il est donc obligé de faire le tour de la montagne ce qui peut être particulièrement long et parfois impossible étant donné la forme des montagnes.

Reproduction du dahu

Cela pose aussi problèmes lors de la saison des amours et c’est ainsi que la sélection naturelle se fait chez les dahus. Seuls des animaux ayant des pattes orientées de façon similaires peuvent se rencontrer et seuls les dahus les plus futés arrivent à se reproduire. Et oui, mieux vaut ne pas se louper lorsque deux dahu se rencontrent : une fois le partenaire doublé, pas le choix, le dahu est quitte pour faire un tour de montagne pour retrouver son âme sœur en espérant qu’au bout du tour, il soit toujours au même endroit.

La chasse au dahu

Bonne chance pour attraper ou même apercevoir un dahu mais qui ne tente rien n’a rien aussi voici la méthode imparable pour chasser le dahu. Chasser le dahu repose sur les 2 grandesses faiblesses de l’animal : sa morphologie et sa curiosité.

Le plus difficile est de repérer le dahu. Une fois l’animal identifié, il faut être suffisamment rapide pour se placer au bon endroit sans se faire repérer c’est à dire être en contrebas et dans son dos à quelques dizaines de mètres de lui.

Le chasseur de dahu doit alors siffler un grand coup bref de façon à faire sursauter l’animal, qui comme il est très curieux et un peu benêt, ne pourra s’empêcher de regarder derrière lui et de se retourner. Comme ses pattes n’arriveront pas à le maintenir à flanc de montagne après son demi-tour, il sera déséquilibré et tombera en direction de la vallée ou le cueillera le chasseur chanceux.

Le dahu et la science

Derrière le mythe autour de cet animal imaginaire, n’y aurait-il pas une part de vérité ? Et bien non même si on trouve de nombreux canulars sur le sujet notamment celui expliquant que le dahu serait simplement un caprin atteint de la maladie osseuse de Paget, une sorte de cancer des os dont une des principales caractéristiques visibles est l’hypertrophie de certains membres. Lorsque cette maladie s’attaque par paire aux pattes des chamois, on obtiendrait un dahu !

Le dahu c’est aussi une petite pique des gens de la montagne à l’encontre des citadins. Il s’agit de tester la crédulité des touristes. Pas très sympa, non ?

Ce mythe du dahu se retrouve aussi dans d’autres pays des Alpes et la chasse aux animaux imaginaires est partagé dans d’autres cultures à la fois comme plaisanterie mais aussi comme rite de passage.

Préparez au mieux votre excursion à Annecy

Réservez vos vacances au lac d'Annecy en Haute-Savoie : transport, hébergement, activités...

Voir les offres sélectionnées

Pin It on Pinterest

Share This