Col de la Forclaz au dessus d'Annecy

Vue du lac d’Annecy depuis le col de la Forclaz

Lac de Haute-Savoie, Le lac d’Annecy est un des lacs les plus propres du monde. Lac majeur de Haute-Savoie, c’est aussi le deuxième lac de France après le lac du Bourget en Savoie. Le lac Léman à cheval sur deux pays (France et Suisse) est bien sur écarté de ce palmarès.

Géographie du lac d’Annecy

Lac glacière, le lac d’Annecy est la conséquence de la fonte des glaciers des alpes. Les glaciers d’alors avaient creusé leur passage dans les roches. Après la fin de cet épisode glaciaire, soit 15000 ans avant notre ère, il n’est resté qu’une grosse cuvette remplie d’eau et entourée de montagnes : c’est ce qui correspond à l’actuel lac d’Annecy.

Sept cours d’eau alimentent le lac d’Annecy en provenance des montagnes alentours : il s’agit du Laudon, de la Bornette, de l’Ire, de l’Eau morte et du Biolon. Le Boubioz, une importante source située sous le lac et descendant du Semnoz complète le tableau.

Le Thiou qui serpente dans la vieille ville d’Annecy sert de déversoir et se jette dans le Fier, qui emprunte les Gorges du Fier puis se jette finalement dans le Rhône.

Entouré de montagne, le lac d’Annecy est cerné par le massif des Bauges à l’Ouest (avec le Roc des bœufs et le Semnoz). Le massif des Bornes est situé à l’Est (avec les dents de Lanfon, la Tournette avec sa forme de fauteuil et le mont Baron accolé au mont Veyrier). Au sud du lac se trouve la vallée de Faverges qui se termine au Bout du lac. Au nord, l’agglomération d’Annecy occupe la plaine autrefois marécageuse jusqu’aux collines de Poisy et de la Balme de Sillingy.

La tournette

Vue de la Tournette, plus haute montagne des abords d’Annecy

Le lac d’Annecy en chiffres

  • Longueur : 14,6 km
  • Largeur minimum de 800m entre le Roc de Chère et Duingt. C’est cet endroit qui limite virtuellement le « Petit lac » situé au Sud et le « Grand lac » situé au Nord de cette ligne imaginaire ;
  • Largeur maximum de 3350m entre Sevrier et Veyrier;
  • Profondeur moyenne : 41m avec un pic à 80m à la Puya au Nord-Ouest à la limite en Annecy et Sevrier;
  • Surface : 2760 hectares (27,60 km2) ;
  • Bassin versant : 250km2
  • Volume d’eau : 1234 millions de m3 d’eau
  • Périmètre : 35 km ;
  • Altitude : 446m (avec une différence de 40cm entre le Bout-du-Lac et Annecy) ;
  • L’eau se renouvelle tous les 3,8 ans ;
  • Température moyenne de l’eau : 22 °C en juillet et 6 °C en janvier ;
  • Transparence de l’eau : jusqu’à 14m ;
  • une dizaine de plages et autant de bases nautiques, débarcadères et ports ;
  • une dizaine de villes et villages tout autour ;
  • Un haut-fond au niveau du Château de Duingt ;
  • Un musée : l’Observatoire régional des lacs alpins qui se trouve dans le château d’Annecy ;
  • Une seule île artificielle : l’île aux Cygnes.

Météo, faune, flore et activités au lac d’Annecy

cygnes au lac d'Annecy

Cygnes sur les rives du lac d’Annecy

Le lac est navigable, on s’y baigne du printemps à l’automne et il est ouvert aux activités sportives aquatiques (aviron, planche à voile, baignade, ski nautique, wakeboard, SUP, pêche, kayak, pédalo…) et aux activités de loisirs (mais pas seulement). L’inertie thermique causée par l’importante masse d’eau apporte un climat doux qui régule la température de l’air. En certains lieux sur la rive la plus ensoleillée à l’Est, on observe même une faune et une flore méditerranéenne (Roc de Chère).

Si les cygnes sont très visibles, les canards, mouettes, foulques et autres animaux de la même famille sont relativement nombreux et viennent soit nicher sur les rives du lac soit sont de passage lors des migrations. On les trouve sur toutes les rives mais les roselières sont particulièrement appréciées car les hommes y sont moins présents. Ceci dit, depuis l’an 2000, les populations d’oiseaux ont été divisées par 2 : lutte contre la puce du canard, trop grande pureté du lac seraient les principaux responsables…

Les poissons sont bien présents au lac d’Annecy et les espèces nobles situées au sommet de la chaîne alimentaire sont recherchées par les pêcheurs et les restaurateurs locaux : féra, truite, omble chevalier… On retrouve aussi des écrevisses, moules, crustacés, méduses d’eau douce (en profondeur) et toute la faune de bord d’eau : grenouilles et crapauds, salamandres, reptiles, castors, musaraignes…

La flore locale est surtout présente dans les réserves naturelles et les roselières. Plus de 500 espèces ont été recensées dont une trentaine d’orchidées.

Le lac, ressource locale préservée

roseaux du lac d'Annecy

Roseaux à Sevrier

Ses eaux particulièrement transparentes et ses très beaux panoramas sur les montagnes environnantes en font un lieu photogénique, réputé et très apprécié depuis le début des années 1900. Mais il n’en a pas toujours été ainsi : zone hostile dans les siècles passés puis moyen de transport, le lac a failli être asphyxié à cause de l’activité humaine qui se servait du lac comme égout.

Ce n’est que dans les années 1950, sous l’impulsion de quelques hommes politiques visionnaires, que le lac a été protégé et valorisé pour obtenir le cadre que l’on connaît aujourd’hui. L’eau très pure se retrouve d’ailleurs presque sans aucun traitement au robinet des habitants (10 millions de m3 sont captés chaque année) mais le lac n’est pas tiré pour autant d’affaire car le sur-tourisme et l’urbanisation doivent être maîtrisés et d’autre part, un lac trop pur pose d’autres problèmes.

Le lac d’Annecy et la main de l’homme

vannes du Thiou

Vannes du Thiou en amont du pont Perrière

L’urbanisation des rives du lac a entraîné une forte réduction des zones naturelles et les marais et roselières sont désormais rares et sanctuarisés. Leur accès est balisé et il est, par exemple, interdit de naviguer trop proche de ces zones.

Du côté des villages historiques et au Nord du lac, du côté d’Annecy-le-Vieux et d’Annecy, le lac a dû être canalisé (au sens propre du terme) pour mieux réguler son débit et profiter d’une puissance constante pour alimenter en énergie toutes les industries qui s’étaient implantées le long des rives des rives du Thiou jusqu’au Fier quelques kilomètres plus loin. Dès 1874, Sadi Carnot met en place les « Vannes du Thiou », important système de régulation des eaux que l’on aperçoit toujours lorsqu’on se balade en vieille ville.

L’île aux Cygnes est une autre réalisation de l’homme. Cette île proche du quai Napoléon III est constituée de remblais, interdite au public et un des refuges des oiseaux de ce côté-ci du lac.

Date(s) : Toute l'année
Lieu : Lac d'Annecy

Préparez au mieux votre excursion à Annecy

Réservez vos vacances au lac d'Annecy en Haute-Savoie : transport, hébergement, activités...

Voir les offres sélectionnées

Pin It on Pinterest

Share This