bateau Le France au lac d'Annecy

Le France, en 1964, amarré au Quai de la Tournette

Bateau emblématique du lac d’Annecy, le France est le dernier bateau à vapeur français. Il gît au fond du lac entre l’Impérial et la plage d’Albigny depuis 1971 ou il fait le bonheur des plongeurs expérimentés.

Le France, le dernier bateau à vapeur

Bateau à roues à aubes construit à Zurich et assemblé sur Annecy aux chantiers de la Puya, il est mis à l’eau et baptisé le 13 mai 1909 après quelques ajustements (hangar pas assez haut – montage de la timonerie et de la cheminée en extérieur). Long de 47m et dôté de 2 ponts de 45m pour une largeur de 12m, il navigue à 14 nœuds (23km/h) grâce à son moteur de 350 chevaux.

Le tour du lac lui prend 2h15 et « seulement » 1 tonne de charbon. À l’intérieur, un salon fumoir, une restaurant et une cuisine équipent le navire. Ce bateau est le dernier d’une longue lignée : la voiture étant peu répandue au début du 20ème siècle, le bateau est alors le meilleur moyen de traverser le lac rapidement et à petit prix. Le tourisme passe après, les bateaux sont d’abord utilitaires. Et le France est au moins le vingtième depuis un demi-siècle à écumer le lac d’Annecy.

Faisant régulièrement la traversée du lac pour transporter aussi bien des hommes (jusqu’à 700) que des marchandises jusqu’à la seconde guerre mondiale, il change alors d’affectation pendant le conflit et sert de bateau prison pour la milice locale.

Le France, la fin d’une époque sur le lac d’Annecy

Puis jusqu’en 1962 il reprend ses traversées mais ses belles années sont déjà derrière lui. Le Fier (bateau moteur diesel) effectue le même trajet en 2 fois moins de temps et il pollue beaucoup moins. Les autres bateaux à vapeur du lac d’Annecy sont partis à la casse.

En 1963, son certificat de navigation n’est plus et le bateau ne peut plus voguer. Il évite de peu la ferraille avec son rachat par le propriétaire des bateaux-mouche de Paris et exceptionnellement en 1965, il s’offre un dernier tour du lac avant d’être amarré au large de l’Impérial en évitage (un seul point d’attache – ainsi sa position changeait en fonction des vents et il était un peu la station météo du bord du lac).

Il coule dans la nuit du 12 au 13 mars 1971. Le gel, un mauvais entretien et une voie d’eau auraient eu raison du dernier bateau à vapeur du lac d’Annecy.

Le France au fond du lac d’Annecy aujourd’hui

Aujourd’hui, le France repose dans une eau bien frisquette à 42m de profondeur : il faut être plongeur de niveau 3 pour plonger seul jusqu’au France et de temps en temps il y a des accidents de plongée (la température de l’eau n’excède pas 4 à 8 degrés).

Ça ne décourage pas environ 7000 plongeurs chaque année qui décident de lui rendre une petite visite. Le bateau, malgré le manque de lumière à cause de la profondeur, est en très bon état et il figure parmi les bateaux les mieux conservés d’eau douce. Les pièces de bois sont toujours intactes.

Le France dans l’imaginaire annécien

  • Ce bateau est un monument local. Les plus anciens se souviennent du bruit caractéristiques des pales frappant l’eau ou encore de son sifflet. Certains ont même imaginé le renflouer ou en construire une réplique identique.
  • Toutes sortes d’histoires circulent à propos du France : des soirées secrètes s’y seraient tenues, il aurait été sabordé… Rien qui ne résiste à une analyse scientifique ou historienne.
  • Pour en savoir plus, plusieurs livres et reportages vidéos existent autour du France. Déjà Nicolas Hulot avec Ushuaia en 1993 était venu le visiter. Plus récemment, un film documentaire « La mystérieuse et fascinante histoire du France » sorti au printemps 2018 lui rend hommage. Et France Bleu propose une reportage en 10 épisodes.

Photo : Jean-Henri Manara

Préparer au mieux votre excursion à Annecy

Pour réserver au bon prix vos vacances en Haute-Savoie (moyens de déplacement, hébergement, activités sur place...) sans y passer un temps fou, accéder aux comparateurs sélectionnés pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.

Voir les offres sélectionnées